Le vent change en Sinastra... serez-vous capable d'y faire face ?
 
FAQPortailAccueilCalendrierQuestionsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cité lumineuse.

Aller en bas 
AuteurMessage
Oneiroi



Titre :
Race : Sylve
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Rôle : -
Emploi : -
Messages : 6

Compétences : ____
*Camouflage (Int) Niv-7
*Éloquence (Int) Niv-2
*Manipulation de l'état Mental (Int) Niv-1


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
20/100  (20/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
15/100  (15/100)
Intelligence / Intuition (Int):
45/100  (45/100)

MessageSujet: La cité lumineuse.   Ven 20 Juil 2018 - 16:15

«  … Et c’est ainsi, qu’au fond des bois,

Les détrousseurs, trop peu prudents,

Cet arbre pour eux, un peu trop grand,

Voulurent couper ; Oui, mais voilà,

La vieille forêt est bien le lieu,

D’où les hommes sortent, les pieds devant,

Lorsque Oneiroi, le malicieux,

Leur fait confondre, arbres et tréants…
»


Amusante cette histoire, mais il faudrait qu’il retravaille encore un peu la fin. Citer son propre nom, les humains trouvent ça vaniteux… Mieux vaudrait-il même la garder pour lui cette comptine, des fois que cela vienne à s’ébruiter et que les amis de ces bandits décérébrés décident de lui lancer la chasse. Quelle idée aussi, avaient-ils eu de chercher à s’en prendre à lui, en plein milieu d’une forêt ? Il faut être un profond imbécile pour se croire de taille à traquer un sylphe en milieu boisé. De toute façon, qui aurait l’idée de venir détrousser des voyageurs en plein milieu d’une forêt à l’allure maudite et bordée de marécages ? Tant qu’à choisir, ils auraient pu choisir un meilleur emplacement car on ne peut pas dire qu’Oneiroi ai croisé foule ces dernières semaines…

En vérité, à part quelques animaux et ces impressionnants tréants, fort pratiques pour faire sortir la cervelle des crânes trop peu remplis, Oneiroi n’a croisé personne. La trainée lumineuse l’a guidée à travers la forêt obscure sans la moindre anicroche, si ce n’est cette aventure rigolote, et la traversée des marais s’est déroulée si facilement que le sylphe solitaire n’a même pas vu le temps passer, trop concentré qu’il était à chercher la rime parfaite qui viendrait sublimer sa nouvelle œuvre qu’il a sobrement intitulé « Voyage au Cœur des Bois ; Ou pourquoi il faut toujours vérifier deux fois si un arbre est un arbre ».

A vrai dire, il vient tout juste d’achever ce poème et il se rend désormais compte qu’il n’a pas jeté un regard autour de lui depuis des kilomètres voir bien plus. Le temps passe si lentement et si rapidement depuis qu’il s’est éveillé… Cela fait 127 ans et si à ses yeux l’existence est une erreur irréparable et une malédiction de chaque instant, il ne ressent pour autant pas vraiment le temps qui passe... Mais voilà qu’il s’égare encore ! Où est-il exactement ? Bon, Il est temps de reprendre contact avec la réalité…

Devant lui, du bois. Au moins ne sera-t-il pas dépaysé. Oh ! Mais il est magnifique, qu’est-ce donc que cette merveille ? Il est blanc et la trainée lumineuse semble lui porter une attention toute particulière. Elle virevolte et s’enfonce à de multiples reprises entre les veines vénérables pour en ressortir en vibrant selon une lente pulsation. Euphoriques, voilà ce que sont les lucioles, l’arbre qui a produit ces planches devait posséder une histoire bien particulière pour recevoir une telle attention de leur part !

Mais… Maintenant qu’il y pense, serait-il arrivé ? Voilà, plus de 27 ans qu’Oneiroi a capté la lumière au loin et qu’il s’est mis en route vers ce point lumineux loin loin loin vers le Nord-Est. Au fur et à mesure des années et de son périple, Oneiroi s’est mainte fois questionné sur ce qui pouvait concentrer tant de lucioles. Lorsqu’il est sorti de la forêt maudite et qu’il a pénétré dans les marécages, il y a plusieurs semaines, la forme était plus proche et plus brillante que jamais, c’était un amas indescriptible de lumière, un véritable point de convergence pour les lucioles et c’est là qu’il a compris que cela devait être une ville.

Oneiroi tourne légèrement la tête. Autour de lui, une petite foule s’est formée et semble le dévisager avec attention. Aie… La plongée dans ses pensées a dû être beaucoup plus longue qu’il ne l’avait imaginé. Depuis combien a-t-il atteint la citée ? Une heure ? Deux ? Peut-être plus d’une journée ? Non, ce n’est pas possible, les gardes l’auraient depuis longtemps violenté si c’était le cas. Autour de lui en tout cas, les suppositions vont bon train.

- Il est arrivé comme un zombi et a posé sa tête contre les portes… Vrai que je vous dis ! Même que ça fait depuis vingt minutes qu’il bouge plus le machin ! Il a peut-être crevé ? S’exclame un paysan bien en chair à la moustache poivre et sel impressionnante.

- Mais non, il vient de bouger la tête imbécile !

- C’est moi que vous traitez d’imbécile ? Je vais vous mettre mon poing dans le pif et on verra qui s’est l’imbécile !

Ah… Des paysans humains… Ce n’est clairement pas eux qui ont attiré les lucioles dans le coin…

Pourtant, Oneiroi la voit, la farandole lumineuse, elle semble même particulièrement s’attarder sur l’une des silhouettes qui vient à l’instant de sortir des portes. Sans faire attention à cette foule aussi terne que ridicule, le sylphe se dirige donc vers la seule créature qui semble digne de son attention.

- Excusez-moi mais… Je viens d’arriver… Ou sommes-nous exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaëlle

avatar

Titre : Prisonnière des Ténèbres
Race : semi-elfe
Age : 19

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administratrice
- Relectrice/correctrice
Emploi : ____
-Journaliste

Messages : 1508

Compétences : ____
*Maîtrise des langues (Int) Niv-4
*Esquive + (CC) Niv-1
*Pistage (Int) Niv-5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Ven 20 Juil 2018 - 19:11

- ... À Sinastra.

La réponse était laconique et le ton hésitant. Nathanaëlle était d'ordinaire vive et assurée, mais elle ne savait pas vraiment mettre de nom sur la chose, personne ou créature se tenant devant elle. Depuis plus de huit ans qu'elle vivait dans la Cité Blanche, elle pensait avoir tout vu. Des lycans, des rêvés, des droukans et des hommes -fauves, des elfes, des nains, des sirènes et des vampires ... Pourtant par les chemins arrivaient encore des gens qui parvenaient à la surprendre.

Parce qu'elle aimait l'animation et la diversité qui régnaient dans ce quartier, la semi-elfe y passait beaucoup de temps. Elle aimait voir arriver tous ces nouveaux visages, et s'interroger sur leur passé, leur présent et leurs motivations. Étaient- ils de passage ? Resteraient-ils ? Seul le temps pourrait le dire.
En général, Nathanaël en restait là. Elle se contentait d'être une observatrice. Parfois elle apercevait un individu esseulé qui errait, l'air perdu, entre les portes et la Grand' Place. Alors, si le cœur lui en disait, elle sortait de sa réserve pour guider le nouvel arrivant jusqu'à l'auberge la plus proche et lui offrait un bon repas chaud. Elle avait ainsi rencontré beaucoup de ceux qui étaient devenus ses amis par la suite. Les autres avaient tenté de l'enterrer vivante. Mais c'était une autre histoire.

Toujours est-il que, ce jour-là, la semi-elfe observait le flot continu des badauds depuis le haut des remparts. Les chuchotements étonnés étaient devenus des exclamations à peine étouffées, et tout cela ajouté à la dispute des deux paysans avait attiré l'attention de la guerrière. Elle avait alors sauté de son perchoir pour franchir les larges portes blanches qui faisaient la fierté de Sinastra, et s'était dirigée vers ce qui semblait être la cible de toutes les attentions. Elle était arrivée juste à temps pour répondre à la question de l'inconnu.

Elle était soulagée de constater que l'individu en question n'était pas mort. La question avait commencé à se poser lorsque le voyageur avait cessé de bouger, la tête posée sur les portes. Passées les quinze premières minutes, la situation avait cessé d'être comique et était devenue inquiétante. Mais elle ne l'était plus ; la créature était bien vivante et elle parlait.

Nathanaëlle la dévisageait, embourbée dans une lutte intérieure entre son sens des conventions (il était très impoli d'observer ainsi un inconnu) et sa curiosité. Elle se reprit bien vite, et décida de satisfaire l'une en suivant les autres. Elle s'adressa donc au nouvel arrivant avec toute la courtoisie et la bienséance dont elle était capable.


- ... Je m'appelle Nathanaëlle, semi-elfe de mon état, et je vis dans la cité. Vous me semblez perdu, peut-être me permettrez-vous de vous accompagner à l'auberge, ou dans tout autre lieu qui vous conviendra ?

Elle prononça ces derniers mots en tendant une main gantée à son interlocuteur. Elle avait précisé à quelle espèce elle appartenait en espérant que l'inconnu en ferait autant. Le cas contraire ... eh bien, elle se verrait contrainte de poser la question directement, ce qui serait très impoli. Elle priait pour ne pas devoir en venir à de telles extrémités.

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oneiroi



Titre :
Race : Sylve
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Rôle : -
Emploi : -
Messages : 6

Compétences : ____
*Camouflage (Int) Niv-7
*Éloquence (Int) Niv-2
*Manipulation de l'état Mental (Int) Niv-1


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
20/100  (20/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
15/100  (15/100)
Intelligence / Intuition (Int):
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Ven 20 Juil 2018 - 22:11

Sinastra… Ce nom, Oneiroi l’avait déjà entendu plusieurs fois lors de son voyage sans pour autant avoir jamais fait le rapprochement avec la lumineuse destination qui était la sienne. Mais où avait-il eu vent de cette cité merveilleuse pour la première fois ? Lorsqu’il avait traversé les grandes montagnes il y a quelques mois ? Non, cela remontais à plus loin, beaucoup plus loin… Une brise ardente parmi ses branches et du sable qui pénétrait encore et encore entre ses racines… Oui, cela avait été durant une nuit chaude et poétique passée en compagnie d’une caravane marchande en plein cœur d’un désert lointain dont il ignorait le nom, il y avait de ça plus de deux ans.

- Prend bien soin de toi l’homme-arbre ! Tu n’es peut-être pas bien bavard mais tes talents sont bien utiles, cela aurait été avec plaisir que nous aurions voyagé avec toi, si seulement tu savais où tu vas… Quoi qu’il en soit, nous nous reverrons peut être un jour à Sinastra mon ami ! Toute les routes mène la bas et il n’existe pas de marchant digne de ce nom qui ne s’y rende pas au moins une fois par an.

Oui, voilà, c’était là qu’il en avait entendu parler pour la première fois. En y repensant, ces marchants avait été très gentils avec lui et ce serait un heureux hasard qu’il puisse les recroiser ici. Qui sait, peut-être serait-ce là une des nombreuses facéties auxquelles les lucioles se prêteraient ? D’ailleurs, voilà que lui revient en tête ce poème qui … Zut !

- … ëlle, semi-elfe de mon état, et je vis dans la cité. Vous me semblez perdu, peut-être me permettrez-vous de vous accompagner à l'auberge, ou dans tout autre lieu qui vous conviendra ?

Bravo, tu as loupé le début de la phrase, vieille branche… Concentre-toi un peu !

Mais cela fait trop longtemps que le sylphe n’a pas tenu une conversation avec un être autre que lui-même et il a perdu l’habitude des réponses au tac au tac. Oneiroi a besoin de temps, c’est indéniable, il observe donc la main gantée de son interlocutrice, mais à vrai dire ce n’est pas cela qui l’intéresse le plus… Autour de cette dernière les lucioles sont en fête. Celles-ci sont petites mais elles brillent avec une intensité rare, indéniablement liée à la présence de la semi-elfe. C’est au prix d’un effort colossal que le sylphe arrive enfin à détacher son regard de ces bêtes éphémères qui lui en disent bien plus long sur cette inconnue qu’elle ne l’imagine.

- Je m’appelle Oneiroi. Sylphe de mon état et ne vivant pas dans la cité, je vous suis reconnaissant de votre accueil, porteuse de lumière…

La pause marquée par l’arbre est surement beaucoup trop longue, mais ce dernier s’est déjà laissé emporter par ses pensées, bien malgré lui. Porteuse de lumière… Venant d’un pur fruit du chaos, cela pourrait être vu comme une insulte. Mais le sylphe n’est pas de ces créatures qui ont choisies leur nature bien qu’il ne songerait pour rien au monde à renier cette affiliation. Doué d’une intelligence rare, il sait faire la part des choses et ne possède aucune animosité envers les autres domaines qui constituent la base de ce monde, même pas pour ceux qui lui sont opposés. Porteuse de lumière, en vérité, il a improvisé cela pour pallier au problème de n’avoir pas su entendre son nom mais a vrai dire cela lui va plutôt bien. De toute façon ce n’est pas lui qui le dit mais ses lucioles…

Le temps s’écoule, chaque seconde s’étire comme des heures lorsque qu’il est perdu dans les hautes sphères de ses pensées, mais enfin il reprend pied.

- … Je serais votre obligé si vous acceptiez de me montrer la voie vers le plus proche point d’eau. Voilà des lustres que je marche et je crois que ma dernière pause remonte à plus d’un an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarion

avatar

Titre : Elfe de l'Hiver
Race : Elfe Telerin
Age : 20

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 314

Compétences : ____
*Esquive + (CC) Niv-3
*Maîtrise dague (CC) Niv-3
*Télékinésie (Int) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
30/100  (30/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Dim 22 Juil 2018 - 15:40

La première hypothèse qui traversa l'esprit d'Anarion fut un tréant. La créature était trop petite pour être un ent, trop humanoïde pour un arbre enchanté; ce n'était de toute évidence par une dryade ni un djinn de la forêt... Il devait donc s'agir d'un tréant. Dans la liste mentale qu'il s'était dressé, il avait peu à peu rayé les noms des créatures qu'il connaissait pour ne garder plus que celui-ci. Mais pour en avoir le cœur net, il lui aurait fallu être plus près; or des badauds s'étaient attroupés, et Anarion n'aimait pas être au contact des badauds.

Il était sorti de la cité blanche la veille, quand le soleil courtisait l'horizon, pour cueillir des plantes particulières dans la forêt. Cela faisait déjà longtemps qu'il vivait dans cette ville, et même s'il ne se l'avouait pas à lui-même il avait de plus en plus envie de s'y installer. Mais même un elfe a besoin de dormir, de boire et de manger; et pour cela il lui fallait de l'argent... Il avait donc décidé, en attendant de trouver un travail permanent et convenant plus à son esprit snob, de vendre quelques fabrications magiques de son invention sur le marché. Jouets enchantés, potions pour la vie quotidienne, bénédictions, rouleaux de sortilèges... or pour un certain nombre de ces éléments il lui fallait des plantes particulières, dont la fleur de glace, plante magnifique qui ne fleurissait qu'à la pleine lune.
Après une nuit de chasse aux plantes et une matinée passée à faire la sieste à l'ombre d'un saule, il s'était enfin remit en route vers la cité blanche. Et c'était en passant une petite colline, à bonne distance encore de la porte, que ses yeux d'elfe lui avaient permit de voir le petit attroupement. Même à cette distance, alors que les personnes ne mesuraient guère plus d'un centimètre au loin, il pouvait voir les branches de la créature appuyée contre les portes.

Après quelques minutes d'hésitation, il descendit de la colline et s'approcha lentement. Lorsqu'il fut assez près pour entendre les voix - c'est-à-dire encore assez loin - il en reconnut une en particulier et un léger sourire fendit son visage. Puis une autre voix lui répondit, plus grave, et il eut le temps de rejoindre l'attroupement avant qu'elle ne reprenne la parole, révélant une endurance dont même lui n'était pas capable.
Vu de près, il était évident qu'il ne s'agissait pas d'un tréant ni d'aucune race qu'il connaissait - et pourtant, il en connaissait. Le résultat d'expériences magiques ? Un arbre enchanté par un puissant sorcier ? Un esprit ayant pris une forme inhabituelle ? Tant d'hypothèses étaient envisageables... Une forte curiosité le saisit, et il tendit l'oreille, écoutant avec attention tout en restant en retrait, amusé de voir le parallèle qui s'établissait avec sa propre arrivée, où c'était Nathanaëlle qui était restée tapie dans l'ombre tandis qu'Arthémise l'accueillait. Il resterait assez près pour entendre ce qui se dirait mais assez éloigné pour pouvoir se cacher dans les ruelles adjacentes.

Pendant combien de temps pourrait-il ainsi les espionner ? Il n'en savait rien, mais il préférait cela. C'était Nathanaëlle qui posait les questions, et lui n'avait qu'à écouter, au lieux de faire du social. Beuh.

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaëlle

avatar

Titre : Prisonnière des Ténèbres
Race : semi-elfe
Age : 19

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administratrice
- Relectrice/correctrice
Emploi : ____
-Journaliste

Messages : 1508

Compétences : ____
*Maîtrise des langues (Int) Niv-4
*Esquive + (CC) Niv-1
*Pistage (Int) Niv-5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Mer 8 Aoû 2018 - 17:02

Nathanaëlle était heureuse que son interrogation ait trouvé une réponse sans même qu'elle n'ait eu à la formuler. Ainsi donc, elle avait en face d'elle un sylphe ... Voilà qui était intéressant.
La jeune elfe était instruite et connaissait, en toute modestie, beaucoup des races et des espèces qui existaient de par le monde, leurs caractéristiques, physionomies et modes de vie. Mais sur les sylphes, elle ne savait rien. Loin de la déranger, ce constat la ravit. Certes, cela risquait de lui poser quelques problèmes du point de vue de la conversation (elle craignait, du fait de son ignorance, de commettre un impair), mais ce n'était là qu'un tout petit désagrément au regard de la curiosité qu'elle ressentait. Elle se promit de se rendre dès que possible à la bibliothèque afin de découvrir dans quelque livre tout ce que Oneiroi ne lui aurait pas déjà appris.

L'étonnement de la sang-mêlé monta encore d'un cran lorsqu'elle s'entendit appelée "porteuse de lumière". Elle se demanda ce que cela signifiait. Le Sylphe pouvait-il percevoir son énergie magique, ou bien faisait-il référence à autre chose ? Il faudrait le lui demander.

La pause qui suivit dura tant et si bien que Nathanaëlle faillit rompre le silence, mais Oneroi reprit :

- … Je serais votre obligé si vous acceptiez de me montrer la voie vers le plus proche point d’eau. Voilà des lustres que je marche et je crois que ma dernière pause remonte à plus d’un an.


Voilà qui expliquait cette longue attente : le voyageur devait être épuisé. L'elfe avait connu elle aussi, il y avait bien longtemps de cela, les aléas de la vie sur les chemins, ses charmes et ses désillusions. La beauté des paysages et la richesses des rencontres se classaient dans la première catégorie, tandis que la fatigue et l'instabilité rejoignaient indéniablement la deuxième.
Après une année complète de marche, il n'y avait rien d'étonnant à ce que le sylphe tombe de fatigue.

Nethanaëlle s'apprêtait à répondre au nouvel arrivant qu'elle le guiderait avec plaisir, quand une partie de sa phrase lui revint en mémoire et attira son attention.


- ... Un point d'eau ? Vous voulez dire un lac ou une fontaine ? Ne préféreriez-vous pas vous voir servi un verre d'eau fraîche à la taverne ?

Tout absorbée qu'elle était dans la conversation, l'elfe ne prêta pas attention à l'agitation ambiante et mit, comme souvent lorsqu'elle conversait, ses sens sur-développés au repos. Elle ne put donc pas entendre la démarche familière de son camarade elfique qui résonnait non loin de là ...

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oneiroi



Titre :
Race : Sylve
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Rôle : -
Emploi : -
Messages : 6

Compétences : ____
*Camouflage (Int) Niv-7
*Éloquence (Int) Niv-2
*Manipulation de l'état Mental (Int) Niv-1


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
20/100  (20/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
15/100  (15/100)
Intelligence / Intuition (Int):
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Mer 8 Aoû 2018 - 20:26

Oneiroi incline la tête sur le côté. Il regarde par-dessus l’épaule de son interlocutrice les petits oiseaux qui nichent sous la sous-pente d’une grande bâtisse. Ils sont mignons, ils sont… Oh non, non, non ! Pas encore !

- ... oint d'eau ? Vous voulez dire un lac ou une fontaine ? Ne préféreriez-vous pas vous voir servi un verre d'eau fraîche à la taverne ?

Ouf ! Cette fois-ci son esprit a raccroché suffisamment vite, il n’a loupé que le début de la phrase. Il fait des progrès… Cela va mettre quelques jours peut-être mais il finira par s’habituer et par adopter le tempo de cette ville, qui lui fait d’ailleurs beaucoup penser à une ruche très active…

- Merci pour la proposition mais même si nous possédons une bouche, nous autres Sylphes sommes plus à l’aise pour boire avec nos racines… Une fontaine fera parfaitement l’affaire.

Maintenant qu’ils ont fait connaissance, Oneiroi regarde la semi-elfe et une question lui vient à l’esprit, qui lui tire un léger sourire : comment une créature aussi agile va-t-elle réagir, lorsque le guidant, elle se rendra compte que le sylphe est lent… très lent… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaëlle

avatar

Titre : Prisonnière des Ténèbres
Race : semi-elfe
Age : 19

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administratrice
- Relectrice/correctrice
Emploi : ____
-Journaliste

Messages : 1508

Compétences : ____
*Maîtrise des langues (Int) Niv-4
*Esquive + (CC) Niv-1
*Pistage (Int) Niv-5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Jeu 9 Aoû 2018 - 18:36

Si cette réponse l'étonna, Nathanaëlle n'en laissa rien paraître. En son for intérieur, elle se demandait à quoi servait alors la bouche des sylphes s'ils ne l'utilisaient pas pour boire ... Mais elle était bien trop polie pour oser poser cette question à Oneiroi alors qu'elle venait tout juste de le rencontrer. Elle ajouta cette question à sa liste mentale d'informations à rechercher ultérieurement, et se dit que son excursion prochaine à la bibliothèque s'annonçait passionnante.

Elle décida donc de guider le sylphe vers la fontaine mais, alors même qu'elle formulait cette idée, une autre lui vint à l'esprit : comment réagiraient les badauds devant un pareil spectacle ? Malgré les excentricités qui étaient chose courante dans la cité, l'elfe doutait que la fontaine serve souvent au ravitaillement d'un homme-arbre épuisé.

La fontaine ... à bien y réfléchir, il n'était peut-être pas très recommandé d'y mener Oneiroi. Depuis les récents événements, les eaux d'ordinaire claires et limpides n'avaient pas retrouvé leur couleur d'origine. Nathanaëlle n'était pas certaine que boire une eau devenue noire soit très conseillé ...


- ... Tout compte fait, vous mener à la fontaine ne me semble pas être une très bonne idée. Ses eaux sont récemment devenues noires pour une raison inexpliquée. Mais je puis vous guider jusqu'à la taverne, dont la réserve d'eau extérieure vous conviendra je l'espère.

Elle se mit donc en route vers la Taverne des Os Enflammés, ne se retournant que pour enjoindre Oneiroi à la suivre.

- ... Vous venez ? C'est par ici.

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oneiroi



Titre :
Race : Sylve
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Rôle : -
Emploi : -
Messages : 6

Compétences : ____
*Camouflage (Int) Niv-7
*Éloquence (Int) Niv-2
*Manipulation de l'état Mental (Int) Niv-1


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
20/100  (20/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
15/100  (15/100)
Intelligence / Intuition (Int):
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Lun 13 Aoû 2018 - 13:04

L’homme arbre suit sa guide, à sa vitesse… Plus rapide qu’une tortue, certes, mais bien en deçà d’une allure humaine. Chacun de ses pas nécessite d’arracher les milliers de minuscules racines qui se forment à chaque fois qu’il touche terre. Elles ont beau être d’une taille inoffensive, leur nombre mais surtout leur volonté propre les rend fortes et elles s’agrippent au sol avec une combativité admirable. De plus, la peau du Sylphe n’est pas un exemple de souplesse et le son de craquement qui l’accompagne quand il marche dénote bien de l’effort que lui coute ses déplacements. A vrai dire, c’est notamment pour cela qu’il passe autant de temps dans ses pensées, il fait alors abstraction de tout le reste et devient alors un marcheur infatigable, bien que très lent…

En parlant de pensées, Oneiroi est d’autant plus ralentit que son cerveau fonctionne désormais à toute allure. Il regarde cette fontaine qu’il aperçoit non loin de là au milieu de la grande place… Il serait dangereux de penser qu’un sylphe est une créature végétale passive et qu’elle est donc incapable de malice. En vérité, l’homme arbre n’a pas posé ses questions précédentes par hasard, il lui fallait vérifier quelque chose. Il est désormais sûr que sa présence ici n’est pas liée au hasard et que les lucioles l’ont menées ici dans un but bien précis…


Parfois, ses petites bêtes lui apprennent beaucoup de chose, le cas de la porteuse de lumière en est un bon exemple. Mais pour une fois, c’est l’absence de ces petits points lumineux qui l’inquiète. Cette fontaine ne brille pas. Elle n’est pas juste ordinaire et simplement boudée par ses amies, non, aucune luciole de s’approche littéralement d’elle. Quelque chose de terrible risque de se produire ici et la réponse de la semi-elfe n’a fait que confirmer son intuition…

- ... Vous venez ? C'est par ici.

Amusant, malgré sa vue surement perçante, n’a-t-elle pas remarquée qu’il a déjà avancé de deux mètres ? Elle doit surement penser qu’il traîne volontairement et il n’y a pas à la blâmer pour cela, tout le monde penserait surement la même chose.

- Excusez-moi, porteuse de lumière, mais nous autres sylphes voyageons à un rythme bien inférieur à celui des autres espèces à deux pattes… A vrai dire, la vitesse qui est la mienne à l’heure actuelle est déjà bien supérieure à celle dont je fais preuve d’habitude.

Le sylphe souris poliment à son interlocutrice puis enchaîne aussitôt.

- Par ailleurs, je ne suis plus si pressé de visiter la taverne. Vous allez surement me prendre une espèce très lunatique, mais veuillez me pardonner, une question plus importante occupe désormais toutes mes pensées : Que puis-je faire pour vous aider à endiguer le fléau qui approche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarion

avatar

Titre : Elfe de l'Hiver
Race : Elfe Telerin
Age : 20

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 314

Compétences : ____
*Esquive + (CC) Niv-3
*Maîtrise dague (CC) Niv-3
*Télékinésie (Int) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
30/100  (30/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Jeu 16 Aoû 2018 - 20:44

La conversation était lente mais passionnante. Anarion ne quittait pas l'étrange duo des yeux, tout en veillant à rester hors de portée des sens affûtés de la guerrière, et une phrase particulière augmenta encore son intérêt :

- ... Tout compte fait, dit la guerrière après avoir proposé à l'étrange créature de passer par la fontaine, vous mener à la fontaine ne me semble pas être une très bonne idée. Ses eaux sont récemment devenues noires pour une raison inexpliquée. Mais je puis vous guider jusqu'à la taverne, dont la réserve d'eau...

Anarion n'écoutait déjà plus. Des eaux ainsi corrompues... il avait déjà vu ça. Certes, plusieurs raisons pouvaient expliquer ceci et il était peu probable qu'il s'agisse ici d'un seigneur liche ranimant tous les morts des catacombes à la vie... mais ça ne lui en rappelait pas moins de mauvais souvenirs.
Enfin. Il devait bien reconnaître que sa curiosité commençait à surpasser sa répugnance des foules, et tous les petits détails qu'il remarquait chez le sylphe ne faisaient rien pour arranger les choses. Il bougeait très lentement, comme les tréants... non, encore plus lentement, en fait.

Puis le sylphe posa la question qui l'intéressait, ou du moins qui avait une chance de conduire à des réponses qu'il recherchait. Que se passait-il à Sinastra ? Il décida d'attendre la suite de la conversation sans se montrer encore, même si l'envie de poser ses propres questions le taraudait de plus en plus.

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaëlle

avatar

Titre : Prisonnière des Ténèbres
Race : semi-elfe
Age : 19

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administratrice
- Relectrice/correctrice
Emploi : ____
-Journaliste

Messages : 1508

Compétences : ____
*Maîtrise des langues (Int) Niv-4
*Esquive + (CC) Niv-1
*Pistage (Int) Niv-5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   Sam 8 Sep 2018 - 11:00

Nathanaëlle fronça les sourcils. Oneiroi allait plus vite qu'à l'accoutumée ? Et elle qui trouvait son rythme très lent ... La semi-elfe se força à reprendre une expression neutre. Après tout, elle finirait bien par s'habituer aux particularités du nouvel arrivant comme elle l'avait fait avec tous les autres avant lui. Elle se souvenait s'être dit, en voyant Arthémise pour la première fois, qu'il allait être compliqué de faire plus ample connaissance avec elle si elle ne vivait que la nuit. Et voilà que, environ un an plus tard, elles étaient devenues bonnes amies. Nul doute que la guerrière, une fois les instants de surprise passés, saurait s'adapter au sylphe.

- Par ailleurs, je ne suis plus si pressé de visiter la taverne. Vous allez surement me prendre une espèce très lunatique, mais veuillez me pardonner, une question plus importante occupe désormais toutes mes pensées : Que puis-je faire pour vous aider à endiguer le fléau qui approche ?

Nathanaëlle fut agréablement surprise. À peine arrivé, et sans même avoir pris le temps de se reposer ou se désaltérer, le sylphe proposait déjà son aide à la cité. Beaucoup à sa place auraient feint d'ignorer ce que la semi-elfe venait de dire, et seraient partis tranquillement vers la taverne. Oneiroi était décidément quelqu'un de surprenant. À vrai dire, sa politesse et ses manières plaisaient bien à la guerrière. Le sylphe lui paraissait de plus en plus sympathique.

- ... C'est fort aimable de votre part, Oneiroi, de proposer votre aide, mais je me vois forcée de décliner votre offre. Vous n'êtes arrivé dans la cité que depuis quelques heures, à peine, aussi devriez-vous prendre le temps de vous poser un peu. Nous nous occupons de ce "fléau" : je rencontre ce soir un boulanger de la rue Talmelière qui a proposé de me conduire à une personne ayant des réponses à apporter à nos questions. J'ai demandé à quelques uns de mes amis de m'accompagner, aussi ne vous en faites pas, tout cela sera vite tiré au clair, j'en suis certaine.

Tout en concluant sa tirade d'un sourire qui se voulait rassurant, Nathanaëlle se fit la réflexion qu'elle avait pris ces derniers temps l'habitude de faire des phrases de plus en plus longues. Lorsque l'on savait qu'à son arrivée dans la cité, environ sept ans plus tôt, arracher à l'elfe plus de cinq mots d'affilée tenait du miracle, il y avait de quoi être impressionné. La sang-mêlé en était assez fière, à vrai dire. Elle se faisait violence chaque jour pour aller à l'encontre de sa nature introvertie et se montrer ouverte aux autres. Et elle y arrivait de mieux en mieux.
Ses yeux se mirent à sourire aussi. La cité l'avait changée.
Sinastra changeait tous ceux qui passaient ses portes, et nul doute qu'Oneiroi n'y ferait pas exception.

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cité lumineuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cité lumineuse.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» La cité de Thelxépia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinastra :: Les Portes de Sinastra :: Présentation des membres-
Sauter vers: